domingo, 10 de mayo de 2009

Ne me quitte pas


¿Hay alguna canción que sea más decadente y patética que ésta?

Y sin embargo...


Ne me quittez pas
1959
Jacques Brel



Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s`oublier
Qui s`enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendus
Et le temps perdu
A savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
A coups de pourquoi
Le coeur du bonheur

Ne me quitte pas, ne me quitte pas...

Moi je t`offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays
Où il ne pleut pas
Je creuserai la terre
Jusqu`après ma mort
Pour couvrir ton corps
D`or et de lumière
Je ferai un domaine
Où l`amour sera roi
Où l`amour sera loi
Où tu seras reine

Ne me quitte pas, ne me quitte pas...

Je t`inventerai
Des mots insensé
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces amants-là
Qui ont vu deux fois
Leur coeur s`embraser
Je te raconterai
L`histoire de ce roi
Mort de n`avoir pas
Pu te rencontrer

Ne me quitte pas, ne me quitte pas...

On a vu souvent
Rejaillir le feu
D`un ancien volcan
Qu`on croyait trop vieux
Il est parait-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu`un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu`un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s`épousent-ils pas

Ne me quitte pas, ne me quitte pas...

Je ne vais plus pleurer
Je ne vais plus parler
Je me cacherai là
A te regarder
Danser et sourire
Et t`écouter
Chanter et puis rire
Laisse-moi devenir
L`ombre de ton ombre
L`ombre de ta main

L`ombre de ton chien

Ne me quitte pas, ne me quitte pas...


Y de entre las miles de versiones, aquí queda una, con la voz quebrada de Sting:



2 comentarios:

PrimaNur dijo...

La canción es preciosa, pero como dices tú es patética. ¿Merece la pena que alguien se quede, si tienes que rogarle que lo haga? Besicos grandes, guapa!!

Wunderk dijo...

Pues curiosamente Jacques Brel la escribió después de abandonar él a su amante y no al contrario.

¿Merece la pena rogar por amor? No sé... habrá veces que sí, aun a expensas de perder la dignidad... aunque con palabras tan bellas y líricas como las de la canción puede que ésta no se pierda.

Preciosísima la canción, sí. Besicos, ¡¡guapa tú!!